Nos ambitions

Le spectateur francophone a peu d’occasions de découvrir le cinéma bulgare, à l’exception de quelques cycles proposés par les salles d’art et d’essai, alors que les festivals internationaux ont pourtant salué un certain nombre d’entre eux.

Le but du Festival du Cinéma Bulgare est de perpétuer cette tradition de dialogue, tout en sortant des clichés type, liés à la représentation de la culture bulgare en France.

D’une part, l’objectif du festival est de porter à la connaissance du public français le point de vue des bulgares sur des faits de société communs à nos deux pays et colocataires dans l’Europe. Il s’agit, pour la durée d’une ou plusieurs projections, de voir le monde avec un regard bulgare empreint d’une grande sensibilité et d’une créativité unique.

D’autre part, étant donné que les règles de la distribution commerciale ne nous donnent qu’une approche fragmentaire de la création cinématographique bulgare, l’initiative souhaite s’éloigner des classiques du genre, pour faire découvrir des films inédits et peu diffusés, mettant à l’honneur de jeunes talents et leurs œuvres. Il permet d’offrir un regard neuf sur la société bulgare, préoccupée de son avenir, de sa jeunesse et qui s’interroge sur le rôle de la culture au sein de la société moderne.

Au-delà de ces premiers objectifs, le but ultime du festival, à travers les ressources récoltées, est de pouvoir redonner une seconde vie à des salles de cinéma en Bulgarie, laissées à l’abandon ou de permettre la restauration, la conservation et la rediffusion d’un héritage cinématographique, aujourd’hui inutilisé.

L’initiative a comme ambition d’élargir ses perspectives en reproduisant le format dans d’autres villes françaises et européennes telles que La Rochelle, Montpellier, Londres…