Les coulisses

Nous souhaitons dans cette rubrique, vous glisser discrètement dans les coulisses de l’organisation. Du site Internet à la sélection des films, en passant par le logo du festival, tout a été conçu avec peu de ressources et grâce à la mobilisation de quelques personnes, venues d’horizons très variés, mais unis autour de leur amour pour la Bulgarie.
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
Pour en savoir plus, une brève présentation de l’histoire de l’équipe et de ses membres, se situe juste en bas du diaporama !
 
22/01/2017 - Le jour où, au Café de la Renaissance, le projet a pris forme...
Arrow
Arrow
ArrowArrow
Slider

Si l’idée d’une telle initiative mûrissait depuis un certain temps dans les rêves d’Ivo, c’est avant tout la rencontre provoquée par celui-ci, avec les 5 autres membres de l’équipe qui va faire naître la véritable réalisation du projet, ce 22 janvier 2017, au Café de la Renaissance.

Tout d’abord Boryana, repêchée dans un groupe de la communauté bulgare à Paris…ensuite Dessi, qui a rencontré Ivo à tout hasard…Motivées par ses histoires sans fin, Tsveti et Eleonora, deux amies de Boryana ont souhaité se greffer au projet…Enfin Julia, une amie à Dess  a rejoint l’équipe et constitue pour le moment le relais de l’initiative en Bulgarie, au contact de l’actualité cinématographique bulgare…Des personnes d’horizons complètement variés, réunis autour d’une seule chose : leur amour pour la Bulgarie !

Si la motivation était bien là, la construction du projet sans aucune ressource financière, fût un travail de pleine haleine, mobilisant au sein de chacun des membres, leurs compétences enfouies de designer, informaticien, attaché de presse, community manager, commercial, gestionnaire en évènementiel… et bien d’autres…

Et c’est avant tout la persévérance et l’envie d’y arriver, qui ont permis, de remonter à chaque fois la pente, sans hésiter, à chaque pas, de construire et à tout détruire, pour trouver ce qu’il y avait de meilleur…

xxxxxxxxx

MAIS QUI SONT-ILS ?

xxxxxxxxxxxxxxxx

~ Ivo Zhelev ~

Leo. Il se sépare facilement avec les objets. Il ne s’attache pas aux choses. L’exception – un appareil photographique, « Praktica super TL 3 ». Pour lui, les gens sont inestimables. Il aime se perdre dans les villes. Les trois dernières années, c’est à Paris qu’il s’est perdu. Il est diplômé de l’Académie Nationale de Théâtre et de Cinéma à Sofia. Il travaille sur tout ce qui est curieux et significatif. Acteur avec des rôles au cinéma et dans le théâtre. Sa présence est remarquable selon son entourage et sa famille.

Les manifestations de la bêtise humaine lui font le plus peur. Il est prêt à se battre jusqu’au bout pour ses rêves. Heureusement, il connaît plusieurs personnes qui sont prêtes pour la même chose. L’intelligence, la sincérité, la persévérance – cette combinaison de qualités et l’espoir de retrouver les mêmes qualités en autrui, l’a conduit à désirer de créer un festival consacré au cinéma bulgare dans la ville où il vit – la vitrine de l’Europe. Le transfert des films est-il plus facile que le décor du théâtre? Le temps nous le dira…

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

~ Eleonora Pencheva ~

Diplômée en économie sociale à Hambourg, Eleonora travaille aujourd’hui en tant que spécialiste en gestion des expatriés dans une société de conseil internationale à Paris.

Curieuse et aimant prendre des risques, elle affronte les challenges avec détermination et voit en eux des occasions uniques pour son développement personnel.

En participant à l’organisation du festival elle espère contribuer à la promotion de la culture et l’art bulgares en France. 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

~ Dessislava Milanova ~

Elle s’appelle Dessislava, mais ses amis français l’appellent « Dess ». Ethnologue devenue auteur, actrice et metteur en scène, elle vient de terminer l’écriture de sa 2ème pièce de théâtre (prix d’écriture du Тhéâtre « Sofia » en Janvier 2017).

Actuellement sur la mise en scène de cette pièce « Espace Temps » dont la première est prévue pour la saison 2017/18. Fondatrice et directeur artistique de la compagnie « New Parisian Drama », elle s’occupe de la création et l’accompagnement des différents projets dans les arts scéniques et visuels, en favorisant les échanges culturels entre la France et la Bulgarie. Le Festival entre en résonance avec cette activité car donnera la possibilité aux professionnels bulgares de rencontrer un nouveau public : le public français.

hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

~ Tsvetelina Kovacheva ~

Tsvetеlina participe en tant que Coordinateur du projet ‘’Festival du Cinéma Bulgare’’. Elle a décidé de participer dans cet évènement car elle aimerait contribuer à la promotion du cinéma bulgare à l’étranger.

Elle pense qu’en Bulgarie il y a beaucoup d’artistes talentueux ainsi que des productions de cinéma dignes pour les écrans mondiaux.

Elle travaille dans le marketing. Dans son temps libre elle aime voyager, aller au cinéma, au théâtre ainsi que communiquer avec des gens de cultures différentes.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

~ Boryana Yaneva ~

ll est fort probable que c’est à l’âge de 6 mois que la vie de Boryana fût entraînée dans la spirale interminable de l’aventure et des extrémités. Née dans une famille bulgare très traditionnelle, très peu de temps après sa naissance, ses parents partaient travailler en Algérie, embarquant Boryana dans un petit panier, parmi les bagages… C’est à l’âge de 9 ans qu’elle intégrait pour la 1ère fois l’école…elle aimait passer ses heures de récréation seule, dans les branches d’un arbre de la cours, en mangeant des bonbons, achetés en cachète.
23 ans plus tard, Boryana n’aime plus les bonbons et travaille dans le monde si « sérieux » des banques, en tant que Chef de projet Digital à Paris…Au fond d’elle, elle reste cette même petite fille qui ne comprend toujours pas pourquoi il est interdit de manger la nuit, alors qu’il y a une lumière dans le frigo,…
Sa participation au Festival du Cinéma Bulgare est surtout l’occasion de perpétuer ses envies de vivre dans les extrémités et de faire découvrir le talent, la culture, le dynamisme et la vision de jeunes bulgares vivant dans une société en pleine mutation, à un public français, si différent, mais à la fois si proche des bulgares.